Vous cherchez
une publication ?

Notre lettre d'information

 

10es Rencontres nationales de l’ODAS - « Acteurs locaux et pacte républicain, comment revitaliser les liens et les repères ? » - 1er et 2 février 2017 à Angers

Rendez-vous majeur des acteurs locaux et nationaux désireux de contribuer à une meilleure cohésion sociale, à la veille d’un choix électoral déterminant, les 10es Rencontres nationales de l’Odas ont eu pour thème « Acteurs locaux et pacte républicain, comment revitaliser les liens et les repères ? ».
Au programme des 1er et 2 février 2017 au Centre des congrès d’Angers : 2 jours de réflexion et de rencontres, 4 plénières et 6 ateliers pour sortir du discours défaitiste, prendre de la hauteur et redonner de l’élan au pacte républicain.

Notre devise nationale aurait-elle perdu son sens ? La liberté et l’égalité semblent dorénavant s’épanouir sans la moindre référence à la fraternité. Or, la progression de l’insécurité, dans tous ses aspects, ne peut se combattre durablement que par la revitalisation des liens et des repères.
Consolider le vivre ensemble, revaloriser les valeurs républicaines s’imposent comme autant de sursauts indispensables pour lutter contre toutes les formes de vulnérabilité. Mais pour renforcer sa cohésion, la société française doit pouvoir mieux s’appuyer sur les acteurs locaux (élus, professionnels, habitants, bénévoles…), dont beaucoup sont déjà porteurs d’initiatives. Il est donc urgent de rechercher les voies permettant d’amplifier cet engagement.

>>Télécharger le programme

 PROGRAMME

  • 1er FEVRIER 2017 DE 14H00 à 18H30- plénières

14h00 - 14h15 - Film témoignage de ceux qui s’engagent

14h15 - 14h30- Accueil et ouverture des travaux par :
Christophe BECHU, Sénateur Maire d’Angers, Président de l’Odas
Patrick KANNER, Ministre de la ville de la Jeunesse et des sports

14h30 - 16h30 - Table ronde - Comment renforcer l’impact du pacte républicain face aux enjeux du vivre ensemble ?
Quels sont les nouveaux enjeux de la cohésion sociale et territoriale du pays ? Peut-on faire évoluer notre conception de la citoyenneté, de la solidarité et de la démocratie ? Peut-on adapter en conséquence les politiques publiques ?
➢ Débat suivi de 30 mn d’échanges avec la salle

Ghaleb BENCHEIKH, docteur ès sciences, vice-président de la Fondation pour l’Islam de France.
Fabienne BRUGERE, philosophe, auteure de « La politique de l’individu ».
Mathieu KLEIN, président du Conseil départemental de Meurthe-et-Moselle.
Aminata KONÉ, présidente de la section des affaires sociales et de la santé du Conseil économique, social et environnemental.
Jean-Louis SANCHEZ, délégué général de l’Odas, auteur de « La promesse de l’autre ».

16h30 - 18h30 - Table ronde - Peut-on mieux définir les rôles respectifs des pouvoirs locaux pour accroitre leur impact sur le vivre ensemble ?
La décentralisation n’est pas suffisamment perçue comme un atout pour consolider le pacte républicain. C’est pourquoi l’Odas met en débat ses propositions sur la décentralisation, en partant des enseignements des recherches actions effectuées avec des villes, des départements et des caiss de protection sociale.
➢ Débat suivi de 30 mn d’échanges avec la salle

Présentation des constats et des propositions de l’Odas par Didier LESUEUR, directeur général.

Réaction de grands témoins :
Jean-Michel THORNARY, Commissaire général à l’égalité des territoires.
Dominique BUSSEREAU, président de l’Assemblée des Départements de France (ADF).
Caroline CAYEUX, sénateur-maire de Beauvais, présidente de la Fédération des Villes de France.
Véronique FAYET, présidente du Secours catholique-Caritas France.
Philippe LAURENT, président du Conseil supérieur de la fonction publique, vice-président de l’Association des Maires de France (AMF).

  • 2 FEVRIER 2017 DE 9h00-12h30 - Ateliers Comment renforcer concrètement l’impact du local sur le pacte républicain ?

Atelier n°1 : Acteurs locaux et cohésion territoriale
La ségrégation territoriale constitue une menace de plus en plus perceptible. Comment valoriser les territoires en difficulté, qu’ils soient urbains ou ruraux ?

Grand témoin : Agnès CANAYER, adjointe au maire du Havre chargée des affaires sociales.
Modérateur : Cédric SZABO, directeur de l’Association des Maires Ruraux de France (AMRF).
Présentation d’expériences par : Sophie BORDERIE, présidente de la commission Action sociale, Insertion et Habitat du Conseil départemental de Lot-et-Garonne ; Mathieu BOSTYN*, fondateur de l’association « Champ Commun » ; Marc RATSIMBA, directeur général adjoint chargé du développement local à la Ville de Clichy-sous-Bois ;Sébastien VUILBERT, chargé de la politique de la ville à Moulins-Communauté.
>>Télécharger la présentation de l’Atelier 1

Atelier n° 2 : Acteurs locaux et cohésion intergénérationnelle
La perception du vieillissement est principalement façonnée par l’inquiétude qu’il suscite. Alors que dans d’autres pays la relation à l’âge est plus positive. Comment s’en inspirer ?

Grand témoin : Hélène GRIMBELLE,, secrétaire générale adjointe de la Ligue de l’enseignement.
Modérateur : Alain VILLEZ, président de l’association les petits frères des Pauvres.
Présentation d’expériences par : Marie-Dominique DREYSSE, adjointe au maire de Strasbourg en charge de l’action sociale territoriale ; Jean-Pierre FERRI, adjoint au maire d’Arras en charge de la vitalité et cohésion sociales ; Marie-Françoise FUCHS, fondatrice de l’association Old’up ; Mélissa PETIT, sociologue, fondatrice de Mixing générations ; Alain PLATTET, responsable de l’unité de travail communautaire à Pro-Senectute (Suisse).
>>Télécharger la présentation de l’Atelier 2

Atelier n° 3 : Acteurs locaux et soutien à la jeunesse
Le soutien à la jeunesse ne peut être l’affaire d’une seule collectivité. Comment partir de diagnostics communs pour parvenir à de nouvelles réponses ayant comme point d’orgue le développement du lien social.

Grand témoin : Nicole CAPON, première adjointe au maire de Creil en charge de la solidarité, du logement et de la petite enfance.
Modérateur : Jean OUACHÉE, directeur général des services de la Ville de Saint-Brieuc.
Présentation d’expériences par : Antony CAPS, vice-président délégué à l’éducation, à la citoyenneté et aux sports du Conseil départemental de Meurthe-et-Moselle ; Cécile HEMERY, directrice cohésion sociale de Valenciennes Métropole ; Guilhem PELLET, directeur général des services de la Ville de Garges-lès-Gonesse ; Laurence PICCININ, déléguée générale de l’Alliance pour l’éducation.
>>Télécharger la présentation de l’Atelier 3

Atelier n° 4 : Acteurs locaux et développement de la citoyenneté
Comment s’appuyer sur la diversité culturelle, générationnelle, territoriale, pour passer d’une posture de défiance à la construction d’un projet commun et à l’implication de tous dans sa mise en œuvre ?

Grand témoin : Fabian JORDAN, président de Mulhouse-Alsace-Agglomération, initiateur de la Journée citoyenne.
Modérateur : Antonin BLANCKAERT, directeur de l’action sociale à la Caisse nationale d’assurance vieillesse (CNAV).
Présentation d’expériences par : Christelle LATRY-VILA, chargée de mission sur le développement économique et territorial au Département des Pyrénées-Atlantiques ; Françoise Le GOFF, adjointe au maire d’Angers en charge des solidarités actives, Alexandre MEGROZ, délégué aux Contrats de Quartiers de la commune de Vernier (Suisse) ; Annick VILLANFIN, adjointe au maire de Blois en charge des animations et de la médiation culturelle.
>>Télécharger la présentation de l’Atelier 4

Atelier n° 5 : Acteurs locaux et co-construction des projets territorialisés
L’optimisation des politiques publiques pourrait être facilitée avec une meilleure cohérence entre les divers acteurs et une véritable participation des habitants. Comment parvenir à une gouvernance réellement participative et partagée ?

Grand témoin : Jean-Baptiste DE FOUCAULD, fondateur du Pacte Civique, ancien commissaire au Plan.
Modérateur : Bruno LACHESNAIE, directeur Développement sanitaire et social de la Caisse Centrale de la Mutualité Sociale Agricole (CCMSA).
Présentation d’expériences par  : Elisabeth BASTID, directrice de la Caisse d’Allocations Familiales (CAF) du Cher ; Ahmed BOUZOUAID, directeur de MUSE D.Territoires ; Pascal GOULFIER, directeur général adjoint chargé de la solidarité au Département de la Gironde ; Sandrine MARTIN-GRAND, vice-présidente chargée des actions de solidarité et de l’insertion au Conseil départemental de l’Isère ; Simon MOVERMANN, directeur général adjoint chargé de l’animation et de la vie sociale de la Ville de Villeurbanne.
>>Télécharger la présentation de l’Atelier 5

Atelier n° 6 : Acteurs locaux, travail social et expertise locale
Malgré la prolifération des diagnostics de toutes sortes, il est rare que les collectivités publiques se dotent vraiment d’indicateurs efficients élaborés avec les travailleurs sociaux. Comment renforcer le lien entre expertise, travail social et gouvernance ?

Grand témoin : Brigitte BOURGUIGNON, députée et présidente du Haut conseil du travail social.
Modérateur : Cristelle MARTIN, directrice adjointe enfance, famille, action sociale au Conseil départemental de Charente-Maritime, présidente de l’Association Nationale des Cadres de l’Action Sociale Départementale (ANCASD).
Présentation d’expériences par : Yannick CHRISTIEN, directeur du territoire d’Angers au Département du Maine-et-Loire ; Véronique DELANNOY, directrice générale adjointe chargée des solidarités et de la citoyenneté à la Ville de Bordeaux ; Jérôme JUMEL, directeur général solidarité au Département de Loire-Atlantique ; Marie-Paule LE GUEN, responsable du service social à la Mutualité Sociale Agricole (MSA) Alpes du Nord ; Philippe LE SAUX, directeur de l’APRAS.
>>Télécharger la présentation de l’Atelier 6

  • 12h30 – 14h00 - Déjeuner buffet
  • 2 FEVRIER 2017 DE 14H00 A 17H00 - Plénières

14h00 - 16h00 - Table ronde - Comment parvenir à une véritable République décentralisée ?
Cette table ronde permettra à des responsables politiques et associatifs de réagir aux propositions des ateliers. De plus des questions de la salle formulées par écrit contribueront à enrichir les échanges.
➢ Débat suivi de 30 mn d’échanges avec la salle

Synthèse et présentation des propositions des ateliers par Jérôme VIGNON, président de l’Observatoire national de la pauvreté et de l’exclusion sociale, ancien directeur de la Commission européenne chargé de la protection et de l’intégration sociales.

➢ Réaction de grands témoins :
• Vanik BERBERIAN, président de l’Association des Maires Ruraux de France (AMRF).
• Christian GILLET, président du conseil départemental de Maine-et-Loire.
• Fabian JORDAN, président de Mulhouse Alsace Agglomération.
• Claudie MILLER, présidente de la Fédération nationale des centres sociaux.
• Jean-Luc MOUDENC, président de France Urbaine.

16h00 - 16h30 - Conclusion des rencontres par Christophe BECHU, sénateur-maire d’Angers, président de l’Odas.

>>Télécharger le programme

 Retour sur les 10e Rencontres de l’Odas

« Si la liberté et l’égalité sont avant tout du ressort de l’Etat, la fraternité est l’affaire des communes », rappelait Jean-Louis Sanchez, délégué général de l’Odas, en préambule des 10es Rencontres nationales de l’Odas qui se sont tenues les 1er et 2 février 2017 à Angers. C’est cette considération qui a réuni plus de 500 élus, travailleurs sociaux, bénévoles et professionnels, venus des quatre coins de l’Hexagone et des Outre-mer, pour travailler ensemble sur le thème « Acteurs locaux et pacte républicain : Comment revitaliser les liens et les repères ? ».

Objectif : « sortir du discours défaitiste, prendre de la hauteur et redonner de l’élan au pacte républicain ». A la veille de l’élection présidentielle, à un moment où chacun reconnaît que notre pays souffre d’un immense déficit de confiance susceptible de mettre à mal la cohésion de la société, la devise nationale semble en perte de sens : dans les discours comme dans les faits, la fraternité passe trop souvent à la trappe.

C’est pourquoi, pendant deux jours, les participants ont échangé et débattu pour faire émerger des propositions concrètes, dans les plénières comme dans les six ateliers thématiques (cohésion territoriale, cohésion intergénérationnelle, soutien à la jeunesse, développement de la citoyenneté, co-construction des projets territorialisés, travail social et expertise locale). Et parce que l’observation du monde local offre une multitude d’exemples réussis de démarches collectives qu’il conviendrait de mieux faire connaître pour favoriser leur diffusion, des porteurs de projets innovants (dont les actions ont pour la plupart été repérées et expertisées par Apriles, l’Agence des Pratiques et Initiatives locales de l’Odas, et sont à retrouver sur www.apriles.net/) sont venus exposer leur démarche et répondre aux questions du public.

« Il est grand temps que les choses partent, non plus du haut, mais des acteurs de terrain » a insisté Vanik Berbérian, président de l’AMRF (Association des Maires Ruraux de France). « Il devient urgent de laisser le temps aux élus et aux acteurs de terrain de déployer leurs stratégies innovantes sur la base de règles stables » a ajouté Christophe Béchu, sénateur-maire d’Angers et président de l’Odas, regrettant « la technicité » qui « a parfois fini par manger le sens de notre action, alors que la dignité des personnes doit continuer à nous guider ». Autrement dit, mettre fin à l’empilement et la contradiction des normes qui constituent un frein à l’innovation et complexifient le travail de terrain d’élus, de professionnels et de citoyens engagés pour le « mieux vivre ensemble ».

« L’engagement politique des maires est toujours total. C’est d’abord à eux qu’il nous fait faire confiance », n’a pas hésité à rappeler Philippe Laurent, secrétaire général de l’AMF. Une conviction partagée par Fabian Jordan, maire de la petite commune de Berrwiller et initiateur de la Journée citoyenne (démarche aujourd’hui suivie par plus de 800 communes en France, dont l’essaimage est porté par l’Odas) récemment élu à la présidence de Mulhouse Alsace Agglomération. Selon-lui, le rôle de la commune doit être celui d’un facilitateur de l’initative citoyenne, « l’essentiel étant de savoir compter sur les compétences de chacun pour envisager la politique de demain ».

Ces deux jours de réflexion ont donné à voir l’engagement de nombreux acteurs locaux et nationaux sur le terrain du vivre ensemble, et ont permis de dégager plusieurs propositions à destination des candidats à l’élection présidentielle. Le 1er mars 2017, l’Odas les présentait en conférence de presse, en s’appuyant sur ses 27 ans d’observation et sur des exemples réussis de démarches collectives qu’il conviendrait de mieux faire connaître pour favoriser leur diffusion.
Car, n’en doutons pas, nos concitoyens aspirent à partager une ambition collective pour neutraliser les risques de repli sur soi qu’engendrent l’insécurité et la peur. Il est donc urgent de s’interroger sur la contribution présente et future de chacun d’entre nous (élus, professionnels, bénévoles et habitants) à la restauration des liens sociaux et des repères collectifs.

>>Télécharger le programme

Mentions légales / Contactez-nous / Plan du site / Flux RSS Flux RSS