Vous cherchez
une publication ?

Notre lettre d'information

 

Organisé avec le collectif Appel à la fraternité Ateliers nationaux du vivre-ensemble à Quimper - 24 septembre 2010

Ville à forte tradition d’action sociale, Quimper est depuis quelques temps confrontée à des problématiques sociales de plus en plus difficiles à résoudre avec les dispositifs d’aide individuelle classiques, dont les limites ont été révélées par leur récente analyse des besoins sociaux. D’où l’importance de mettre en place de nouveaux modes d’approche particulièrement axés sur l’engagement de tous les habitants.

C’est pourquoi depuis quelques temps, la ville développe de nouvelles initiatives comme la mise en oeuvre de la démarche “ville amie des aînés” pour valoriser l’importance d’autres relations intergénérationnelles ou l’organisation du “Forum des Solidarités” les 29 et 30 mai dernier pour consolider les liens entre toutes les associations de la ville. Et chaque fois, le même constat est fait : il faut passer à une nouvelle étape beaucoup plus structurante du vivre ensemble.

C’était l’objectif des Ateliers du Vivre ensemble organisés le 24 septembre 2010, conçus comme un moment de confrontation d’expériences pour ouvrir un nouveau processus davantage axé sur la mise en synergie de toutes les activités municipales, en lien étroit avec les actions associatives, et les habitants. Et pour donner dès à présent des gages de cette volonté, la municipalité a décidé de dégager un budget pour l’accompagnement des nouveaux projets qui naîtront des rencontres du Forum des solidarités et des Ateliers.

Avec une exigence très forte : “que ce soient des initiatives qui mobilisent non seulement un grand nombre de bénévoles mais aussi plusieurs associations”, indique Laurence Vignon, adjointe au maire chargée des Affaires sociales. “Le but est d’aider à l’émergence d’initiatives plus structurantes en faveur de l’engagement citoyen, explique François Fougère, directeur du CCAS, qui l’illustre par un exemple : une association de marcheurs et un collectif d’associations de malvoyants qui, à la suite du Forum des solidarités, ont décidé de marcher ensemble”.

Une initiative qui peut paraître anodine, mais qui prouve la possibilité de réaliser concrètement de nouvelles postures. C’est pourquoi, chacun en convient, la revalorisation du constat de fraternité, est d’une brûlante actualité, car au-delà de la définition d’initiatives nouvelles, il ouvre une nouvelle manière de dialoguer, comme le relève François Fougère : “Les Ateliers marquent un temps très intéressant qui permet d’échanger autrement, de confronter des expériences avec d’autres territoires, de faire émerger des regards différents, de sortir de l’entre-soi dans lequel on est en permanence sur un territoire”.

Ce que confirme le maire, Bernard Poignant, en passant le témoin des Ateliers au maire de Valenciennes : “Comme nous, vous allez réfléchir, et vos réponses nous intéresseront, à ce qu’est une société cohérente dans un monde d’individus qui ignorent parfois ce qui est proche d’eux et qui connaissent très bien ce qui est lointain par Internet ou d’autres moyens”.

Et Laurence Vignon d’ajouter : “Les Ateliers, c’est une journée studieuse, extrêmement laborieuse, mais en tout cas très très riche. Sur Quimper cela a été un magnifique accélérateur d’être ensemble, qui conduira naturellement à un meilleur vivre ensemble”.

Mentions légales / Contactez-nous / Plan du site / Flux RSS Flux RSS