Vous cherchez
une publication ?

Notre lettre d'information

 

Agence des pratiques et initiatives locales Découvrez les bonnes pratiques du mois selectionnées par Apriles

La nouvelle année s’ouvre sous de drôles d’auspices. Une courbe du chômage qui finalement ne s’inverse pas et des perspectives macro-économiques plutôt moroses. C’est dans ce contexte qu’une enquête Ipsos intitulée « nouvelles fractures françaises » met en évidence un certains nombre de phénomènes inquiétants au sein de notre société. L’étude confirme en effet un niveau de défiance à l’égard d’autrui inégalé, mais aussi une hostilité parfois massive des étrangers combinés à une forte demande d’autorité. On tire aussi de cette enquête de nouveaux enseignements comme une contestation à l’égard de l’Europe très élevée et, plus perturbant encore, une franche accentuation du clivage entre les catégories populaires et les plus aisées. Dans ce contexte, la mobilisation de tous les citoyens devient une nécessité impérieuse, à l’image de la dynamique impulsée aux Abymes (Guadeloupe) par la municipalité qui a mobilisé l’ensemble des forces vives de son territoire autour de l’organisation des ateliers du vivre-ensemble (Cf. Acteur du mois). A l’image aussi de notre moisson d’hiver que nous vous invitons à découvrir aujourd’hui : allons du côté de Marseille, à la Belle de Mai, aux côtés du collectif citoyen Brouettes et Compagnie qui afin de se réapproprier son quartier, multiplie les actions, comme le troc de livres, l’aménagement des abords des rues avec des actions jardinage, des balades à thèmes ainsi que des moments festifs. Un mouvement spontané et citoyen d’habitants qui n’hésite pas non plus à interpeller la municipalité sur les problématiques qui les concernent. Restons à Marseille avec le Groupement d’éducateurs pour l’insertion des jeunes (Gepij), une structure nouvelle, organisée de façon horizontale et en co-portage, permettant à chaque professionnel de travailler dans un contexte de responsabilité et d’autonomie renforcés. Une association dont le fonctionnement coopératif favorise par ailleurs l’émergence de nouvelles pratiques professionnelles. Virons de bord et mettons le cap sur la Région parisienne, où l’Institut d’éducation et pratiques citoyennes (IEPC) permet aux parents de jeunes enfants sans activité professionnelle d’accéder au monde du travail, en créant un réseau de crèches en région Ile de France liant la garde des enfants et l’accompagnement professionnel. Il s’agit de permettre à des parents en grande difficulté sociale, le plus souvent des femmes seules, d’accéder à l’emploi tout en bénéficiant des solutions de garde de leurs jeunes enfants pendant leur formation, leurs stages ou leur travail. Découvrez, ou redécouvrez enfin, le formidable travail de Solidarité nouvelle face au chômage et son réseau national qui afin de lutter contre le délitement des liens, auquel sont rapidement confrontés les personnes qui perdent leur emploi, constitue un réseau de bénévoles pour accompagner les chômeurs, en plaçant la relation humaine et le suivi personnalisé au cœur de l’aide au retour au travail. Bonne lecture et bonne année 2014 avec Apriles.

Mentions légales / Contactez-nous / Plan du site / Flux RSS Flux RSS