Vous cherchez
une publication ?

Notre lettre d'information

 

« Le coeur et la raison », par René LENOIR

Je m’interroge : pourquoi ai-je accepté en 1990 de présider l’ODAS ?
J’ai baigné dans le social pendant près de quarante ans : enquêtes de terrain en 1958-1960, Directeur général au Ministère des affaires sociales en 1970, Secrétaire d’état à l’Action sociale de 1974 à 1978, Président de la Commission des affaires sociales du VIe Plan, Président de l’UNIOPSS à compter de 1992. La création d’un observatoire de l’Action sociale ne pouvait me laisser indifférent. Il était bon qu’un oeil serein observe et mesure les effets d’une législation mouvante sur une société en évolution rapide.

La seconde raison tient aux personnes. A celle d’abord de l’animateur de l’organisme, Jean-Louis SANCHEZ, personnalité généreuse et dynamique. Son expérience de terrain garantissait le sérieux du travail. A la qualité humaine et professionnelle de l’équipe de l’ODAS ensuite. Je me suis très vite senti en sympathie avec elle. A la présence, enfin, d’élus locaux de tendances politiques diverses dans le conseil d’administration. Leur témoignage et leur engagement ne pouvaient qu’enrichir la qualité des observations et de la réflexion qui en découlait.

René LENOIR
Ancien président de l’ODAS
Ancien Ministre

René Lenoir, 1er président de l’Odas, nous a quitté samedi 16 décembre 2017 victime d’un infarctus à l’âge de 90 ans. Son regard bienveillant et ses convictions ont toujours guidé ses choix. Cet « avocat des exclus » avait participé à la création de notre observatoire en 1990 et en avait assuré la présidence jusqu’en 1992. Il en était resté président d’honneur jusqu’à sa mort. Soutien fidèle durant prés de 30 ans, c’est avec véritable affection qu’il parlait de l’Observatoire. C’est d’ailleurs dans ce cadre-là qu’il lança avec Jean-Paul Delevoye, Claude Lise et Jean-Louis Sanchez le tout premier appel à la fraternité en 1999.

Mentions légales / Contactez-nous / Plan du site / Flux RSS Flux RSS