Vous cherchez
une publication ?

Notre lettre d'information

 

Lettre de l’Odas - « Financement de l’action sociale : les départements dans l’impasse » - Juin 2014

Malgré un bilan de l’action sociale et médico-sociale des Départements indiscutablement positif, la crise financière due à la montée en charge du RSA aggrave l’inquiétude sur l’avenir des politiques sociales qui concernent plus de 5 millions de personnes, dont 60% pour le seul RSA. Un constat alarmant posé par l’Observatoire national de l’action sociale dans son enquête annuelle de 2014 sur les dépenses départementales d’action sociale*.

Au moment où le gouvernement annonce la mort des Départements, il est indispensable de s’interroger sur l’avenir des politiques sociales qui leur avaient été confiées.
Il a fallu en effet près de 30 ans aux Départements pour bâtir une administration au service des personnes fragilisées, dans des domaines aussi divers que la protection de l’enfance, l’exclusion sociale, la perte d’autonomie… faite de proximité et de distance, ce qui est souhaitable dès qu’il s’agit d’accompagner l’humain. Et ces 30 années se caractérisent par le développement d’une offre médico-sociale diversifiée, une relation au public personnalisée, une forte capacité d’évaluation pour réorienter l’action sociale vers le développement social. Sans oublier que durant cette période, les inégalités entre Départements se sont amoindries quant aux services offerts à la population (voir les diverses études de l’Odas).
Face à ce bilan, que l’analyse des comptes de l’année 2013 confirme, il va donc falloir trouver une nouvelle organisation de la décentralisation apte à préserver la qualité du service rendu et de la gestion.
Ce sera d’autant plus difficile que les Départements sont aujourd’hui confrontés à une véritable impasse budgétaire due principalement aux incidences financières du RSA, de moins en moins compensées par l’Etat, ce qui soulève des inquiétudes graves quant à l’avenir des politiques sociales.

>> télécharger l’étude 2014 de l’Odas sur le financement de l’action sociale.


* Chaque année, l’Odas produit, en collaboration avec un échantillon permanent de 40 départements, l’analyse de la situation financière de ces collectivités, trois mois après la clôture des comptes, ce qui permet de l’apprécier en temps réel.

Mentions légales / Contactez-nous / Plan du site / Flux RSS Flux RSS