Vous cherchez
une publication ?

Notre lettre d'information

 

Rencontres 2013

Programme des Rencontres

> Cliquez sur l’image pour téléchargez le programme et le bulletin d’inscription :
Ces 9es rencontres nationales de l’Odas se déroulent dans une période, où l’échange de connaissances et d’expériences est particulièrement nécessaire. En effet, les équipes municipales doivent définir de nouveaux axes (...)


> Cliquez sur l’image pour téléchargez le programme et le bulletin d’inscription :

Ces 9es rencontres nationales de l’Odas se déroulent dans une période, où l’échange de connaissances et d’expériences est particulièrement nécessaire. En effet, les équipes municipales doivent définir de nouveaux axes d’intervention pour un prochain mandat, et les équipes départementales se donner de nouvelles perspectives avec un nouvel acte annoncé de décentralisation.

Or, la vulnérabilité et l’inquiétude de nos concitoyens se développent, alors que les difficultés financières des collectivités publiques ne facilitent pas l’attribution de ressources complémentaires. Autant d’arguments qui militent en faveur d’un nouveau modèle de solidarité, plus préventif et ouvert à l’ensemble des phénomènes de précarité (économique, relationnelle, identitaire).

Par ailleurs, la promotion en 2013 de Marseille-Provence comme capitale européenne de la culture offre une raison de plus pour organiser un dialogue fructueux entre responsables nationaux et locaux sur de nouveaux regards, de nouvelles postures et de nouveaux modes d’intervention. C’est pourquoi, l’Odas, avec la Ville de Marseille et le Conseil général des Bouches-du-Rhône veulent faire des 1er et 2 juillet 2013 le temps fort d’un débat national sur ce que pourrait être, dans chaque espace de la République, un nouveau projet social faisant du dialogue des origines, des parcours, des territoires et des âges, le levier du vivre-ensemble.

Enfin, parce qu’on ne dialogue pas avec le « Même » mais avec l’« Autre », ces rencontres se donnent pour objectif de promouvoir la fraternité comme fondement non seulement des orientations stratégiques de nos politiques sociales, mais également de toutes celles qui concourent au développement durable avec ses trois composantes.

>>ATTENTION : en raison d’un grand nombre de manifestations organisées à Marseille à la même période, pensez à réserver vos chambres d’hôtel.


_


Programme :
"DIALOGUE DES CULTURES
POUR UN NOUVEAU PROJET SOCIAL LOCAL"

Cliquez sur les onglets pour consulter le programme de chacune des deux journées.

Lundi 1er juillet 2013

12h30 - 14h00 Accueil des participants

14h00 - 14h30 Ouverture des travaux

DE LA CRISE AU PROJET SOCIAL LOCAL


14h30 - 16h00 Séance plénière : Sommes-nous entrés dans une crise de civilisation ? Comment faire du dialogue des cultures le fondement et la perspective du projet social ?
L’avenir inquiète de plus en plus nos concitoyens. A la déstabilisation des grands équilibres écologiques et économiques s’ajoute aujourd’hui ceux de la sociabilité. Or, le renforcement du vivre-ensemble s’impose comme une étape préalable pour lutter contre la vulnérabilité dans ses différentes dimensions. Il est donc urgent de promouvoir un nouveau projet social bâti sur un véritable dialogue des cultures faisant de la diversité un levier pour de nouvelles relations d’écoute, d’entraide et de respect.

Jacques Blondel, directeur de recherche émérite au CNRS, auteur de L’archipel de la vie, éditions Buchet-Chastel, 2012.
Zaïna El Tibi, présidente de l’Observatoire des études géopolitiques.
Jean-Pierre Le Goff, historien et sociologue, auteur de La fin du village. Une histoire française, éditions Gallimard, 2012.
Myriam Revault d’Allonnes, philosophe, auteure de La crise sans fin, éditions du Seuil, 2012.

16h00 - 18h00 Séance plénière : Comment faire de la décentralisation un atout pour l’engagement citoyen et le vivre-ensemble ?
La décentralisation est avant tout perçue comme une démarche d’optimisation de l’action publique. Elle est en réalité un atout pour consolider le vivre ensemble et le pacte républicain. C’est avec cette
optique que l’Odas a formulé des propositions sur son avenir en partant notamment des enseignements de diverses enquêtes et recherches-action.
À partir de la présentation synthétique de ces propositions par Didier Lesueur, délégué général adjoint de l’Odas, s’ouvrira un débat avec des personnalités représentant divers courants institutionnels.

Sabine Fourcade*, directrice générale de la cohésion sociale (DGCS).
Jean-Guy Henckel, directeur national du Réseau national des Jardins de cocagne.
Robert Lafore, professeur à Sciences Po Bordeaux, président du Conseil de prospective de l’UNIOPSS.
Jean-Louis Sanchez, délégué général de l’Odas, auteur de La République des maires - Le vivre ensemble à l’épreuve de la crise, éditions l’Harmattan, 2008.
François Vercoutère, délégué général de la Fédération des centres sociaux et socioculturels de France.

18h00 - 18h30 Clôture de la journée
Ghaleb Bencheikh, docteur ès sciences, président de la Conférence mondiale des religions pour la paix.

Mardi 2 juillet 2013

9h00 - 12h30 Ateliers thématiques

Comment se construit concrètement le projet social local pour faire de la diversité des territoires, des âges, des parcours et des origines le levier du vivre-ensemble ?
Pour améliorer nos réponses à un moment où la crise sociale devient sociétale, rien ne peut remplacer un échange d’expériences.

Atelier 1 : Vivre-ensemble et diversité des repères
Comment utiliser la diversité culturelle, des origines et des repères pour passer d’une posture de défiance à la construction d’un projet commun ?
PRÉSIDENT : Eric Favey, secrétaire général adjoint de la Ligue de l’enseignement.
GRANDS TÉMOINS : Salah Bariki, chargé de mission au cabinet du maire de Marseille et Jean-Claude Sommaire, ancien président du Conseil technique des clubs et équipes de prévention spécialisée
(CTPS) et ancien secrétaire général du Haut conseil à l’Intégration.
Débat autour de pratiques inspirantes hexagonales et méditerranéennes.

Atelier 2 :Vivre-ensemble et diversité sociale
Les inégalités ne sont pas qu’économiques mais aussi éducatives. Comment se servir du levier culturel pour agir efficacement contre l’exclusion ?
PRÉSIDENTE : Véronique Fayet, maire adjointe de Bordeaux, vice-présidente de l’Union nationale
des CCAS (UNCCAS), vice-présidente de l’Odas.
GRANDS TÉMOINS : Catherine Nironi, déléguée générale aux solidarités du Conseil général du Var, vice-présidente de l’Association nationale des directeurs d’action sociale et de santé des conseils
généraux (ANDASS) et Madeleine Hersent, directrice de l’Agence pour le développement de l’économie locale (ADEL), co-fondatrice de l’Institut de recherches économiques et sociales (IRES) et du Mouvement pour l’économie solidaire (MES).
Débat autour de pratiques inspirantes hexagonales et méditerranéennes.

Atelier 3 :Vivre-ensemble et diversité des territoires
La ségrégation territoriale représente une menace de plus en plus perceptible. Comment valoriser les territoires en difficulté qu’ils soient urbains ou ruraux ?
PRÉSIDENT : Alain Régnier, délégué interministériel à l’hébergement et à l’accès au logement (DIHAL).
GRANDS TÉMOINS : Bruno Lachesnaie, directeur de l’action sociale et des services à la personne à la Caisse centrale de la mutualité sociale agricole (CCMSA) et Laurence Quinaut, directrice générale des services du Conseil général d’Ille-et-Vilaine.
Débat autour de pratiques inspirantes hexagonales et méditerranéennes.

Atelier 4 : Vivre-ensemble et dialogue des générations
La perception du vieillissement est, dans notre pays, principalement façonnée par l’inquiétude qu’il suscite. Alors que dans le sud du bassin méditerranéen la relation à l’âge semble bien plus positive. Comment s’en inspirer ?
PRÉSIDENTE : Paulette Guinchard-Kunstler, présidente de la Fondation nationale de gérontologie (FNG).
GRANDS TÉMOINS : Patrick Gohet, vice président du Collectif appel à la fraternité et Graziella Niang, consultante, experte en analyse des bonnes pratiques.
Débat autour de pratiques inspirantes hexagonales et méditerranéennes.

12h30 - 14h00 Déjeuner

14h00 - 14h15 Ouverture des travaux par Jean-Noël Guerini*, sénateur, président du Conseil général des Bouches-du-Rhône.

DU PROJET A L’ACTION


14h15 - 15h00 Compte-rendu des ateliers

15h00 - 16h30 Séance plénière :Les conditions de la réussite
Présentation synthétique des conclusions de la recherche-action « Villes et cohésion sociale » de l’Odas par Cyprien Avenel, responsable adjoint de la Mission analyse stratégique, synthèses et prospective à la Direction générale de la cohésion sociale.

Suivie d’une table ronde avec :
Christophe Béchu, président du Conseil général du Maine-et-Loire, sénateur du Maine-et-Loire,
vice-président de l’Odas.
Michel Dinet, président du Conseil général de Meurthe-et-Moselle, président de l’Odas.
Alain Juppé, maire de Bordeaux, ancien premier ministre.
Hervé Masurel, secrétaire général du Comité interministeriel des villes (SG-CIV).
Roland Ries, maire de Strasbourg, sénateur du Bas-Rhin.

16h30 - 17h00 Clôture des rencontres

*sous réserve de confirmation

> Cliquez sur l’icône pour téléchargez le programme :

PDF - 2.1 Mo
Programme 9es Rencontres de l’Odas

> Les inscriptions sont ouvertes. Pour télécharger votre bulletin d’inscription, cliquez ici.

Voir les articles

En savoir plus

Symposium Villes et vivre ensemble

Cliquez sur l’image pour télécharger le programme du symposium
Une majorité de nos concitoyens se sent aujourd’hui menacée par un risque d’exclusion. Ce sentiment reflète le désarroi de notre société, confrontée à une crise profonde qui se traduit non seulement par une plus grande précarité économique (...)




Cliquez sur l’image pour télécharger le programme du symposium

Une majorité de nos concitoyens se sent aujourd’hui menacée par un risque d’exclusion. Ce sentiment reflète le désarroi de notre société, confrontée à une crise profonde qui se traduit non seulement par une plus grande précarité économique mais également relationnelle et identitaire (perte des liens et des repères). Cette situation entraine une défiance croissante de l’opinion envers les pouvoirs publics. Seule exception à la règle : les maires.
Même si l’attachement de nos concitoyens à leur égard régresse depuis quelques années, plus d’un français sur deux continue d’apprécier positivement leur rôle . C’est une fois de plus la démonstration que chacun mesure bien la responsabilité des maires sur le vivre ensemble et la cohésion sociale. C’est pourquoi il est indispensable, à la veille d’échéances électorales importantes, de rechercher si ces derniers font bien de ces enjeux une priorité dans leurs choix politiques et stratégiques. C’est la raison pour laquelle nous avons organisé ce symposium pour vous offrir un temps d’échanges interactif et approfondi, à partir de la présentation synthétique de deux récentes études sur les villes menées par l’Odas.
Ce débat constituera ainsi une introduction indispensable aux 9es Rencontres nationales de l’Odas qui auront lieu dans la foulée, pour mieux identifier et analyser les conditions aptes à renforcer en la matière l’impact des initiatives des collectivités locales et acteurs de terrain.


NB : L’entrée au symposium est gratuite et prioritairement réservée aux personnes issues de collectivités et institutions adhérentes de l’Odas ainsi qu’aux participants aux 9es Rencontres nationales de l’Odas.


Présentation synthétique des résultats d’une enquête sur toutes les villes de France et d’une recherche action sur sept grandes villes

> L’enquête réalisée entre 2010 et 2012 s’inscrit dans une démarche menée par l’Observatoire national de l’action sociale décentralisée (Odas) depuis 1993 auprès des villes de France qui consiste à interroger les responsables municipaux sur leurs priorités en matière de soutien à la cohésion sociale et au vivre ensemble, ainsi que sur les moyens qu’ils affectent à leur consolidation. Grâce à un taux de réponse élevé, ces enquêtes permettent ainsi d’identifier régulièrement l’évolution en profondeur des finalités et stratégies des équipes municipales.

> La recherche-action, menée de 2010 à 2012, a été lancée pour compléter les enquêtes (voir ci-dessus) sur le terrain qualitatif. Grâce au concours des villes de Besançon, Bordeaux, Clichy-sous-Bois, Le Havre, Strasbourg, Tourcoing et Valenciennes, elle permet d’analyser les obstacles auxquels sont confrontés les édiles locaux dans leur volonté d’agir. Ce qui permet de mieux identifier des pistes de progrès à la veille d’une échéance importante, celle des élections municipales de mars 2014.


Débat des participants avec les représentants des sept villes concernées par la recherche action (Besançon, Bordeaux, Clichy-sous-Bois, Le Havre, Strasbourg, Tourcoing et Valenciennes).

Un échange extrêmement utile pour renforcer les éléments de connaissance des Rencontres nationales de l’Odas qui s’ouvriront l’après midi à 14 heures et se poursuivront le lendemain de 9h 00 à 17h 00 (voir présentation au verso).

PDF - 332.4 ko
Programme du symposium du 1er juillet 2013

Téléchargez le programme :

_


NB : L’entrée au symposium est prioritairement réservée aux personnes issues de collectivités et institutions adhérentes de l’Odas ainsi qu’aux participants aux 9es Rencontres nationales de l’Odas.

Voir les articles

En savoir plus

Mentions légales / Contactez-nous / Plan du site / Flux RSS Flux RSS