Vous cherchez
une publication ?

Notre lettre d'information

 

Stratégies et organisations communales

A travers l’analyse des organisations, l’Odas observe les finalités des politiques communales d’action sociale, ainsi que les différentes stratégies mises en place.
Dès sa création, en 1994, l’Odas a mis en avant le rôle des villes dans l’action sociale, au-delà du travail mené par les Centres communaux d’action sociale (CCAS). Des années d’observations et de multiples enquêtes ont permis à l’Observatoire de mettre en évidence le rôle primordial du maire dans la promotion du lien social.

Cliquez pour en savoir plus concernant nos travaux sur les Stratégies et organisations communales

L’action-recherche « Villes et vivre ensemble – La gouvernance locale de la cohésion sociale »- 2015/2017

Depuis octobre 2015, l’ODAS a débuté une « action-recherche » de trois ans, avec onze sites volontaires (Angers, Arras, Bordeaux, Clichy-sous-Bois, Creil, Garges-lès-Gonesse, Le Havre, Moulins Communauté, Strasbourg, Valenciennes Métropole, (...)

Depuis octobre 2015, l’ODAS a débuté une « action-recherche » de trois ans, avec onze sites volontaires (Angers, Arras, Bordeaux, Clichy-sous-Bois, Creil, Garges-lès-Gonesse, Le Havre, Moulins Communauté, Strasbourg, Valenciennes Métropole, Villeurbanne) et avec le soutien du Commissariat Général à l’Egalité des Territoires (CGET).

A travers cette démarche, qui découle d’une première recherche-action menée par l’ODAS de 2010 à 2012, il s’agit d’accompagner les onze sites dans la mise en œuvre de leur « projet social », étant entendu comme l’alignement stratégique et opérationnel de toutes les politiques déployées localement pour développer le vivre ensemble.
Ainsi, il s’agit d’identifier toutes les pistes opérationnelles de renforcement de la cohésion sociale, en s’attardant plus spécifiquement sur les questions de l’observation partagée, de la coopération entre acteurs, de la participation des habitants, du soutien aux initiatives de la société locale, ainsi que de la gouvernance locale. En outre, une attention particulière est portée à la territorialisation des politiques de cohésion sociale et leur articulation avec la politique de la ville, à la participation des personnes les plus éloignées des instances existantes, à l’amélioration de la gouvernance locale et aux besoins en matière d’ingénierie.

La méthodologie de l’action-recherche « Les Villes et le vivre-ensemble : la gouvernance locale de la cohésion sociale » s’appuie sur deux dimensions :

 Dimension nationale

Cette dimension nationale, donne lieu à des réunions régulières auxquelles participent des représentants des onze Villes et intercommunalités (élus et techniciens), ainsi que des représentants du CGET. Ces temps de travail visent à produire une réflexion collective opérationnelle, sur des sujets transversaux. En 2016 les deux sujets abordés sont l’observation partagée et la participation des habitants. En 2017, les deux sujets abordés sont le territoire comme vecteur de transversalité et le passage de la coordination à la coopération entre acteurs. A l’issue de la démarche, un rapport général sera publié.

 Dimension locale

Cette dimension locale, se traduit par plusieurs déplacements dans chacun des onze sites et qui vise à renseigner des axes de recherche communs à toutes les Villes/intercommunalités en ancrant la démarche sur un sujet retenu spécifiquement pour chaque Ville (ou intercommunalité) au regard de son actualité. Un accompagnement individualisé est donc proposé à chaque site sur cette thématique déterminée conjointement :
- Angers : réciprocité
- Arras : observation partagée
- Bordeaux : observation partagée
- Clichy-sous-Bois : gouvernance de la prévention des expulsions locatives
- Creil : éducation et valeurs de la République
- Garges-lès-Gonesse : jeunesse
- Le Havre : la place spécifique des ateliers citoyens dans l’ensemble des instances
- Moulins Communauté : lien entre politiques de droit commun et politique de la ville
- Strasbourg : l’espace public
- Valenciennes Métropole : animation de la politique jeunesse
- Villeurbanne : politiques transversales en faveur des 3-16 ans

Cet accompagnement se décline selon quatre étapes :

- Etape 1 : Préparation de la démarche avec chaque site (Fin 2015 – début 2016)
Cette étape a pour objectif d’envisager les modalités de mise en œuvre de l’action-recherche, en pointant notamment la ou les thématique(s) que chaque collectivité aimerait plus spécifiquement travailler. Il s’agit notamment de définir la feuille de route méthodologique sur laquelle l’action-recherche s’ancrera localement et de bâtir conjointement la méthodologie de l’étape 2.

- Etape 2 : Animation d’une réflexion opérationnelle avec chaque site (1er semestre 2016)
Des entretiens sont menés pendant deux jours par deux équipes mixtes (composées de membres de l’ODAS, d’autres Villes ou intercommunalités et du CGET, afin d’assurer le croisement des regards). Ces entretiens visent à mieux appréhender les enjeux relatifs à la thématique retenue pour le site mais également à éclairer les axes transversaux de l’action-recherche, communs aux 11 sites.
> Consulter le calendrier des visites sur site

- Etape 3 : Restituer et partager les pistes identifiées localement (2nd semestre 2016)
L’ODAS se déplace une journée dans chacun des sites pour présenter les éléments d’observation et les pistes d’action, afin qu’un débat puisse se tenir avec les personnes rencontrées lors de l’étape 3. Outre un approfondissement des constats posés, il s’agit d’identifier les enjeux prioritaires au regard du sujet retenu par chaque site, ce qui viendra nourrir l’étape 4.
> Consulter le calendrier des visites sur site

- Etape 4 : Contribuer à la mise en œuvre de projets concrets (janv.-juill. 2017)
Deux équipes mixtes (composées de membres de l’ODAS, d’autres Villes ou intercommunalités et du CGET, afin d’assurer le croisement des regards) se déplacent à nouveau pendant deux jours. A travers l’animation de groupes de travail et de quelques entretiens, il s’agit d’accompagner les acteurs locaux dans la production et l’appropriation de pistes d’action relatives au sujet retenu dans le cadre de l’action-recherche.
> Consulter le calendrier des visites sur site

A l’issue de ces quatre étapes, un rapport mettant en exergue des éléments d’observation et de proposition sera remis au CGET (2nd semestre 2017).

Contact : Lise Pelerin

En savoir plus

L’enquête sur les stratégies et organisations communales

Depuis son origine, l’Odas mène des enquêtes sur les stratégies et organisations communales auprès des villes de plus de 30 000 habitants, interrogeant le rôle du maire et des services communaux dans la promotion du vivre-ensemble sur leur territoire. (...)

Depuis son origine, l’Odas mène des enquêtes sur les stratégies et organisations communales auprès des villes de plus de 30 000 habitants, interrogeant le rôle du maire et des services communaux dans la promotion du vivre-ensemble sur leur territoire.

Faisant suite à l’étude de 2007 « Les maires et le vivre-ensemble - Les nouveaux contours de l’action municipale en matière de solidarité », l’étude de 2011-2012 a sollicité l’ensemble des villes de plus de 30 000 habitants, recevant plus de 160 réponses (taux de réponse de plus de 60%).
A partir d’un E-questionnaire (questionnaire Internet), trois thématiques ont été interrogées :

  • Les axes prioritaires des maires pour améliorer le vivre-ensemble : que ressentent-ils comme prioritaire et quels sont les axes de leurs politique ?
  • Quelle est l’organisation interne : quelle est la place de l’action sociale dans la politique de lien social ? Quels sont les liens entre les villes et leurs CCAS ? Quels services de la ville peuvent améliorer le vivre ensemble ? …
  • Les partenariats : quel est le contenu des coopérations interinstitutionnelles sur le territoire œuvrant en faveur du vivre ensemble ?

Les dernières publications :

>>Contact : Emmanuelle Guillaume

En savoir plus

La recherche action « Les Villes et le lien social » - 2013

A partir d’une investigation qualitative approfondie dans les villes de Besançon, Bordeaux, Clichy-sous-Bois, Le Havre, Strasbourg, Valenciennes et Tourcoing, l’objectif de cette recherche-action, pilotée par l’Odas, en appui avec le Secrétariat (...)

A partir d’une investigation qualitative approfondie dans les villes de Besançon, Bordeaux, Clichy-sous-Bois, Le Havre, Strasbourg, Valenciennes et Tourcoing, l’objectif de cette recherche-action, pilotée par l’Odas, en appui avec le Secrétariat général du Comité Interministériel des Villes (SG-CIV) et la participation de la DGCS et de la CNAF, a été d’observer et d’analyser les conditions permettant de renforcer l’impact de l’action publique locale en matière de cohésion sociale et de « vivre-ensemble ». Son ambition était de proposer un diagnostic partagé et des axes stratégiques favorisant un renouvellement des réponses municipales et l’adaptation des dispositifs publics, notamment dans les quartiers les plus défavorisés, afin de mieux appréhender la façon dont les collectivités locales s’organisent, en leur sein et entre elles, pour faire face aux enjeux de la cohésion sociale.

Deux grands fils conducteurs ont organisé la problématique de la démarche :

  • Quelle est la performance de l’ensemble des politiques publiques locales en matière de vivre ensemble et de cohésion sociale ?
  • Quelle est la place de la politique d’action sociale, en lien avec la politique de la Ville, dans cette mobilisation des politiques publiques autour de l’objectif de vivre ensemble ?

Lors de visites sur site, de nombreux acteurs politiques et institutionnels locaux ont été rencontrés et interviewés de façon approfondie par des membres de l’Odas et des membres volontaires de chaque ville concernée : plus de 350 entretiens individuels ont été réalisés auprès des maires, des élus adjoints, des services administratifs, des associations, des travailleurs sociaux, des services de l’Etat (Préfets, Procureurs de la République, Commissaires divisionnaires, Education nationale, Pôle emploi, DDCS), des Conseils généraux, des EPCI, des CAF, etc. Au cours de ces entretiens, quatre axes d’investigation ont été étudiés :

  • Qu’est-ce qu’un projet municipal de « vivre ensemble » ?
  • Dans quelles directions doit-on aller pour revisiter l’action sociale ?
  • Quelle gouvernance interne des organisations municipales ?
  • Quels types de gouvernance externe (partenariat institutionnel, métropole...) ?

Il ressort notamment de cette étude que certains maires, très conscients de leur rôle de développement et de garantie du lien social, se heurtent à deux difficultés :

  • La difficulté à développer la transversalité dans leurs services et entre les élus.
  • Les difficultés liées au partenariat, en particulier avec le conseil général.

Cette recherche action a donné lieu à une publication :

> En 2015, les travaux de cette recherche ont été prolongés auprès de 11 villes dans le cadre de l’action recherche « Villes et vivre ensemble – La gouvernance locale de la cohésion sociale ».

>> Contact Didier Lesueur

En savoir plus

Mentions légales / Contactez-nous / Plan du site / Flux RSS Flux RSS