Aller au contenu principal
Publication

Le regard des Français sur l’évolution des liens sociaux en France

A l'occasion du lancement officiel de la Journée nationale Citoyenneté et Fraternité, l'Odas commandait à l'Ifop une enquête d’opinion  sur le regard des Français sur l’évolution des liens sociaux en France. 64% des Français y déclarent que les relations entre les habitants se sont détériorées ces 20 dernières années. Mais ils sont aussi nombreux, et c’est tout à fait nouveau, à souhaiter la multiplication d’actions pour reconstruire liens sociaux et repères collectifs.
Ce sont des résultats particulièrement importants, car c’est la première fois que nos concitoyens reconnaissent l’ampleur du déficit de liens et la nécessité d’agir en s’appuyant sur les maires. Ainsi, 61% des Français reconnaissent l’importance du rôle du maire dans l’entretien de la qualité du vivre ensemble.

L'évolution perçue des relations entre les Français ces vingt dernières années
64% des Français perçoivent que les relations entre les habitants se sont détériorées ces 20 dernières années. Plus on avance en âge, plus cette perception est élevée. On constate par ailleurs une perception plus dégradée en Ile-de-France par rapport à la province (68% des franciliens, contre 63% des Français habitant en province).

L'évolution perçue des relations intergénérationnelles en France ces vingt dernières années
55% des Français pensent que les relations entre les jeunes et leurs ainés se sont détériorées depuis 20 ans. Là encore, plus on avance en âge, plus cette perception augmente. Par ailleurs, les hommes sont plus nombreux que les femmes à penser que les relations intergénérationnelles se sont dégradées (58% contre 51%). Par contre, ce regard est également partagé quel que soit le lieu d’habitation sur le territoire (agglomération, urbain, rural).

Les conséquences perçues de la crise sanitaire sur les relations intergénérationnelles en France
59% des personnes interrogées disent que la crise sanitaire a accentué la défiance et les tensions entre les jeunes et leurs ainés en France. Cette perception est partagée quel que soit le sexe ou la tranche d’âge. Par contre, elle est plus marque en Ile-de-France (65%) qu’en province (57%). Elle est également plus marquée lorsque l’on habite en ville (67% des répondants vivant dans l’agglomération parisienne, 60% des répondants vivant dans les communes urbaines de province) que lorsque on habite dans une commune rurale (50%).

Les attentes à l'égard du maire vis à vis de la création de liens entre les habitants d'une commune
61% des Français interrogés attendent de leur maire qu’il facilite la création de liens entre les habitants de leur commune. Cette attente est également partagée par les femmes et par les hommes.

La propension à participer à un évènement local visant à favoriser les liens entre habitants
63% des personnes interrogées sont prêtes à participer à un évènement local visant à créer et renforcer les liens entre les habitants. Cette disponibilité est plus exprimée par les femmes que par les hommes (67% des femmes et 59% des hommes) et diffère selon le territoire d’habitation (59% des habitants d’Ile-de-France, 64% de ceux de province). Cette disponibilité est inversement proportionnelle à la taille de la commune de résidence (66% des habitants de communes rurales, 64% des habitants de communes urbaines en province, 58% des habitants de l’agglomération parisienne).